Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Perdue dans les couloirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité




MessageSujet: Perdue dans les couloirs.   Ven 29 Jan - 18:04

Me voici enfin en route pour mon nouvelle école Storm Garden. Je dois dire que mon oncle se fait beaucoup de soucis pour mon. Il m’a préparé une carte avec des instructions de comment s’y rendre, mais je n’ai pas de carte pour l’intérieur de Storm Garden. Je suis si nerveuse que j’ai passé une nuit blanche à penser comment ma journée allait se dérouler, préparer mes vêtements (une jupe bleu et blanc et un haut à manche court blanc avec des ficelles blanc, des sandales noir et une veste vert pâle), mes livres, que faire si certaine chose pourraient se produire, etc.

Sans me rendre compte je suis déjà arrivé.


-Wow!

Je n’en croyais pas mes yeux. Ce n’est pas une école, c’est un château de toute beauté. Là j’ai réellement l’impression que quelqu’un comme moi ne peut en faire parti à moins que ce sois dans un rêve. Je secoua la tête. Non c’est réel et j’en ferai parti.

Une fois à l’intérieure plusieurs personnes marchaient en groupe, certain seul. Des visages me regardaient et d’autre me voyaient pas ou portaient pas attention. De toute manière j’ai peur de faire des contacts avec mes yeux alors, je regarde le plancher et chercha une abrie loin des étudiants pour ensuite essayer de prendre mon courage à deux mains et demander de l’aide pour obtenir une carte de l’école, un casier et peut-être je deviendrai amie avec cette personne.

Je continue à marcher. Je ne sais pas où je m’en vais mais bon au moins je viens de voir un couloir vide. Je vais m’assoir fermé les yeux et essayer de relaxer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elsa D. Rosefield
Artiste



Messages : 291
Date d'inscription : 16/10/2009

Petit Plus
Âge: 17 ans !

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs.   Mar 2 Fév - 22:17

La journée avait été superbe jusqu’à maintenant. Les cours n’étaient pas trop long, ni trop courts, et en plus les professeurs semblaient tous de bonne humeur ! Quoi demander de mieux dans une journée d’école que des profs de bonne humeur ? Rien bien évidemment ! Les F4 ne devaient pas être dans le coin s’ils se sentaient si bien. Nous sommes au début de l’année, près du premier mois que nous sommes ici. En Octobre, tout est calme. Les feuilles tombent des arbres et le soleil se fait rayonnant. Ce n’est pas trop froid, pas trop chaud non plus, la température idéale, quoiqu’une petite veste ou un petit manteau est approprié pour sortir dans des températures comme celle-ci. Je n’avais pas de cours, ce matin, donc je m’étais baladée entre les arbres colorés de la forêt derrière Storm Garden, dans un petit sentier que je connaissais par cœur. C’était magnifique de voir les feuilles tomber comme ça des arbres, d’entendre le vent souffler les dernières qui y restaient. J’avais un joli bonnet mauve sur la tête, avec une veste blanche assez chaude puisque je suis quelqu’un d’assez frileuse à ce temps ci de l’année.

Mais l’école était pour recommencer dans peu de temps dans mon cas. Enfin, peu de temps, c’était beaucoup dire, puisqu’elle ne recommencerait que dans une heure tout au plus. Je n’avais pas encore mangé et de ce fait je voulais aller à la cafétéria pour me prendre un muffin ou un truc dans le genre, avec un bon jus d’orange qui pourrait me réveiller bien comme il le fallait quand j’allais être dans mon cours d’espagnol. Donc, c’est en gambadant dans le sentier de la forêt que je retournais vers l’école, fredonnant un air que j’avais joué à la guitare un peu plus tôt. L’école se dressait entre les arbres, j’approchais. Et c’est en peu de temps que j’ouvrais les portes en jetant un coup d’œil autour. Beaucoup d’élèves parlaient, tenant leurs cartables, pour certains, et d’autres sans rien. Enfin, pas de Gardens en vue. Je soupirais de soulagement avant de continuer ma route dans la grande école. Les couloirs étaient vraiment bondés et plein de bruits. Un groupe d’intellos, des jeunes femmes, parlaient, assises par terre, prenant des notes sur différentes équations scientifiques, à ce que je pouvais entendre. Je fronçai les sourcils. Je n’avais jamais vraiment compris tout ça.

C’est avec un haussement d’épaule que je tournais dans un des nombreux couloirs de l’école, voulant me rendre à l’autre bout pour me rendre à la cafétéria. C’était le couloir d’arts : Je pouvais entendre différentes musiques émaner des différentes salles, certains autres dansant et d’autres peinturant. Pour les peintures, on pouvait en voir une bonne tonne, des nouvelles, semblait-il, qui venaient tout droit des salles des artistes. Je fis un sourire en en reconnaissant une de ma sœur. En fait, elle avait toujours eu un de ces talents pour le dessin et la peinture. C’était très beau, un paysage. Je soupirai, sortant de mon élément après un bon cinq minutes de marche en enchaînant dans un nouveau couloir, très calme et inoccupé. Mais plus j’avançais, plus une silhouette se faisait voir, contre le mur droit. En étant près, je pus voir qu’elle semblait perturbée, perdue. Je regardais ses traits pendant quelques instants : Asiatique, un petit nez et des yeux noisette. Hum, je ne l’avais jamais vu ! Et pourtant, je connais tout le monde dans cette école… Elle devait forcément être nouvelle. Avait-elle besoin d’aide ? Pourquoi était-elle assise là, sans bouger ? Il me fallait des réponses…


« COUCOUUUUU !! » Lâchais-je avec mon ton d’hyperactive folle. Enfin, mon ton habituel, quoi. La jeune femme sursauta. Whoups… ? Je devais me calmer, je crois. Mais j’étais beaucoup trop contente de voir un nouveau visage pour le faire. « Comment t’appelles-tu ? Je ne t’ai jamais vu ici… Tu es nouvelle ? OOOHHH !! Tu dois venir de loin ! Attends, je vais t’aider ! »

Je lui pris la main et je la levai d’un seul bond en la tirant un bon coup, un grand sourire aux lèvres. Elle semblait un peu gênée… Mais très amicale ! Je sens que je vais bien m’entendre avec elle…

« Tu es perdue ? » Demandais-je par la suite, curieuse. En fait, pour quelle autre raison quelqu'un se morfondrait toute seule dans les couloirs ? « Si tu veux, je peux t'aider à trouver ton chemin ! Je connais l'école paaaaar cœur ! » M'enthousiasmais-je, tapant dans mes mains. « Oh, au fait, moi c'est Elsa ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs.   Mar 2 Mar - 12:08

Quelque minutes passères, mon corps commença à relaxer un peu, mes yeux devins plus lourd même s’ils étaient déjà fermé, mes penser ralentissaient, j’entendais à peine ce qui ce passais dans les alentours, les bruits devins de plus en plus silencieuses et déjà j’étais sur le point de m’endormir jusqu'à ce que un bruit de pas s’approchaient de moi. Il faut que je reste calme et rester dans cette position pour que la personne qui s’approche ne remarque pas.

Je suis nulle n’importe qui peux me remarquer. Mais on ne sait jamais.

« COUCOUUUUU !! » Lâcha la personne tout excitée.
Automatiquement je sursauta avec les yeux grand ouvert pour voir une fille qui étais très belle et de mon âge.


« Comment t’appelles-tu ? Je ne t’ai jamais vu ici… Tu es nouvelle ? OOOHHH !! Tu dois venir de loin ! Attends, je vais t’aider ! »

Terrifier de tout ces questions j’étais bouche bée. Et tout a coup, elle prit ma main et m’a lever d’un seul bond avec un seul coup. Je la fixa avec beaucoup de timidité. Elle avait un grand sourire aux lèvres.

J’étais sur le point de lui répondre mais d’après ses yeux, elle était loin d’avoir terminé.


« Tu es perdu ? » Me demanda-t-elle encore. « Si tu veux, je peux t’aider à trouver ton chemin ! Je connais l’école paaaaar cœur ! » Je ne savais quoi dire ou comment réagir a tout cet enthousiasme. Elle me lâcha la main et tapa ses mains ensemble surexcité. « Oh, au fait, moi c’est Elsa ! »

Elle est vraiment pleine d’énergie celle la! Elle n’est tellement pas gênée, j’ai l’impression que c’est une fille qui n’a connu rien d’autre que de la joie et la liberté total! C’est admirable! Elle est incroyable!

Un long silence ce présente, je ne savais pas si elle avait terminé, alors le silence continua. Après quelque seconde je brisa le silence.

« B…Bonjour Elsa. Je suis Lida Parker, et o…oui je suis une nouvelle étudiante, et je me demandais s’il y avait une carte pour tout l’école…Pourriez-vous m’aider s’il vous plait? »

Bon sans! Me voila qui commence à bégayer comme une idiote. Elle me trouve bizarre c’est sûre… Mais elle me semble si gentille, j’espère qu'’un jour nous soyons amie.

Je fixa le plancher propre et bien ciré en gardant le silence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elsa D. Rosefield
Artiste



Messages : 291
Date d'inscription : 16/10/2009

Petit Plus
Âge: 17 ans !

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs.   Jeu 18 Mar - 20:48

Finalement, la journée s’annonçait calme, belle, et pleine de rebondissements ! La jeune japonaise semblait bien surprise par mon comportement enfantin et plein de vie, différent de ce que l’on voyait habituellement chez les élèves d’une école. Et c’était vrai… La plupart se refermaient sur eux-mêmes. Enfin, peut-être pas forcément, mais ils montrent une personnalité totalement différente de leur vraie quand ils sont avec leurs amis et quand ils sont seuls. Moi, c’est toujours la même. Enfin, pourquoi nous changer, quand nous sommes ce que nous sommes ? Ce serait totalement inutile. Parfois, j’ai le goût de rire en voyant les gens changer. Parfois, par contre, ça fait un véritable choc. Quand tu connais cette personne et qu’elle se met à agir différemment, à se contredire… Enfin, vous voyez le genre. Aujourd’hui, j’étais d’une mine joyeuse, et le sourire que je portais sur mon visage tentait en vain de se faire un peu plus rassurant vers la jeune femme, tandis que mes yeux pétillaient de joie de connaître du nouveau monde. Une nouvelle amie ! Une nouvelle connaissance ! Quelqu’un avec qui parler, avec qui partager des idées folles, des joies, des peines ! Enfin, tout dépendrait d’elle, bien évidemment, je n’étais pas du genre à contrôler quelqu’un pour qu’ils deviennent mes amis…

Et puis, sa voix brisa le silence. Une voix timide, toute petite et à peine inaudible. Comme celle d’une petite souris. C’était tellement bas qu’il fallait presque tendre l’oreille tandis qu’elle parlait. Du coup, en écoutant attentivement et en sentant sa voix vaciller, trembler, je me sentis un peu mal. C’est moi qui causais cette soudaine gêne, qui frôlait la panique ? Ohhhhlàlà…. Il fallait vraiment que je me calme. Elle me dit son nom, Lida Parker, un nom qui ne sonnait pourtant pas très Coréen, avec un accent qui était loin de venir d’ici. Américain ? Peut-être bien. Elle me dit qu’elle était nouvelle, n’osant qu’à peine affronter mon regard. Voilà une autre des raisons qui la portait à se montrer timide, aussi à se morfondre dans le couloir, surement… Le reste de ses paroles se formulèrent en question. Elle me demandait son aide pour trouver une carte de l’école. Aussitôt, mon air devint plus joyeux et j’eus un large sourire, plus large qu’à l’ordinaire, comme un violent choc électrique qui venait de me passer dans le corps en m’animant soudainement. Je pris une grande respiration, tandis qu’elle, gênée et supposément déçue de son propre comportement, fixait ses souliers. Avec un petit rire enfantin, je sauta sur place deux fois.


« Oh ! Bien sûr que je peux t’aider ! » M’exclamais-je sur un ton des plus enthousiastes en la regardant de mon air toujours aussi heureux. Je restai alors pensive pendant une fraction de seconde avant de continuer sur le même ton, pointant cette fois vers le plafond avec mes yeux d’émeraude fixant un point imaginaire plus haut que la tête de la jeune femme. « OH !!! JE SAIS OÙ TROUVER UNE CARTE !!! »

Et sans même demander l’avis de la brunette aux yeux en amende, je lui pris le poignet et me mis à marcher (Erm… En fait ce devait plus ressembler à une mini-course sans pour autant courir) en la traînant derrière moi et en parlant d’une voix réjouie en même temps.

« Tu vas voir, l’école est trèèès bien ! Tu vas vite t’habituer à l’atmosphère et surement te faire beaucoup d’amis par ici ! Ohhh, dis, tu veux bien être mon amie ? Tu aspires être dans quel groupe ? Il y a les artistes, les sportifs, les intellos, il y a les Gardens, mais sérieusement je ne crois pas que ce serait le truc pour toi vu ce que je vois de ton caractère, il y a aussi les non-groupés si tu ne crois pas faire parti de ce que j’ai nommé avant… »

Je repris mon souffle en m’arrêtant un moment, me retournant vers ma nouvelle connaissance, qui m’avait l’air totalement perdue, désorientée, essoufflée.


« Désolée… Je… Suis… Un peu… Erm… Enjouée quand je rencontre du nouveau monde. Et tu as l’air tellement gentille ! » M’exclamais-je avec un sourire, encore une fois. « Ah… Et je ne t’ai pas dit où je t’emmenais, ma pauvre Lida ! Direction secrétariat ! Désolée de t’avoir tiré comme ça, c’est un peu une habitude, habituellement, je fais ça avec ma sœur et mes amis… » Je me passai une main derrière ma tête, dans mes cheveux d’un roux flamboyant, mal à l’aise. J’espérais qu’elle ne m’en voudrait pas. Je devais lui causer une telle peur en ce moment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs.   Ven 23 Avr - 18:38

Du coin de l’œil je voyais Elsa sursauter et le silence fut coupé très vite.
« Oh ! Bien sûr que je peux t’aider ! » Me dit-elle avec plus d’enthousiasme et pris ensuite pensive pour moins d’une seconde, pointa un doigt au plafond et regardait un endroit fixe.

Je me suis retourné pour voir ce qu'’elle regardait quand une fois de plus le silence de quelque seconde prient fin.

« OH !!! JE SAIS OÙ TROUVER UNE CARTE !!! » Cria t’elle de joie.

Et avant même avoir eu le temps de retourner la tête pour la regarder et la remercier, j’ai senti mon poignet être tenu et aussitôt j’étais entrain de me faire tirer en grande course. J’aime bien courir mais j’étais encore fatiguer d’avoir passé une nuit blanche.

Elsa continua à parler durant la course.
« Tu vas voir, l’école est trèèès bien ! Tu vas vite t’habituer à l’atmosphère et surement te faire beaucoup d’amis par ici ! Ohhh, dis, tu veux bien être mon amie ? Tu aspires être dans quel groupe ? Il y a les artistes, les sportifs, les intellos, il y a les Gardens, mais sérieusement je ne crois pas que ce serait le truc pour toi vu ce que je vois de ton caractère, il y a aussi les non-groupés si tu ne crois pas faire parti de ce que j’ai nommé avant… »
Cet bien assez que j’essaye de voir où je m’en vais, de ne pas s’enfarger, de courir à son rythme (essayer du moins), je dois aussi porter attention a ce qu'’elle me dit?! Des groupes? Il faut que je fasse parti d’un groupe! Les artistes, sportif, intellos, les Gardens et les non-groupés? Humm. J’aime bien les sports mais j’ai rien d’extraordinaire, les intellos me semble intéressant mais faire des devoir ces suffisant pour moi. Les Gardens? Elsa ne semble pas les aimer trop trop…Cet un non automatique alors. Les non-groupés, semble être juste mais elle a dit les artistes aussi non? J’aime les arts de toute forme (ou presque) cet décidé! Je veux faire parti des artistes!
Cet alors que je m’aperçois que nous nous sommes arrêté, ces bien car je suis vraiment essoufflé et ne reconnais plus rien. Je suis tout désorienté.

« Désolée… Je… Suis… Un peu… Erm… Enjouée quand je rencontre du nouveau monde. Et tu as l’air tellement gentille ! » M’expliqua t’elle sur le même ton. « Ah… Et je ne t’ai pas dit où je t’emmenais, ma pauvre Lida ! Direction secrétariat ! Désolée de t’avoir tiré comme ça, c’est un peu une habitude, habituellement, je fais ça avec ma sœur et mes amis… »
Alors cet ici la Direction secrétariat. Cet si beau ici! Pourquoi s’excuse-t-elle? Si c’est dans ses habitudes et sa façon d’être ces pas si grave. Elle a rien fait de dangereux (je me suis pas enfargé).Elle me trouve gentille?! Cela veut dire beaucoup pour moi!
« Vous n’avez pas… à vous excuser. Vous m’avez tellement aidé! Je suis très reconnaissante. Alors il y a cinq groupes dans cette école, a ce que j’ai pu comprendre. Je sais déjà quel groupe faire partir. » Je dis avec un gros sourire aux lèvres. « Je veux faire parti des artistes! J’aime beaucoup les arts et ma passion est de prendre des photos! » Criais-je presque en fouillant dans mon sac d’école en recherche de ma caméra.
Un chat ce forma dans ma gorge, Mes mains presque tremblant mes yeux en choc.

« Ma caméra! Elle n’est pas là! Où est-elle?! Je l’ai peut être échappé en route pour venir ici ou dans un des couloirs! Je ne peux pas l’avoir perdu! J’ai tant de photo à prendre de cette école! » Paniquais-je. « Ma caméra…Désoler mais je suis toujours avec une caméra. Je suis obsédé je le sais mais…Tu dois me trouver tellement folle et stupide. J’étais tellement inquiète pour aujourd’hui que je n’ai pas dormi de la nuit, alors je suis épuisé, cet pour cela que j’étais assise sur le plancher. Je te remercie de m’aider comme ça et je voudrai que nous devenions amie. » Je pris une grande respiration. Il faut que je me calme. Ce n’est pas la fin du monde. Mes mains arrêtaient de trembler, mes yeux retrouvèrent leur grandeur normale, ma gorge s’est clairé et mes yeux n’ont pas coulé à ma grande surprise. Une fois ayant mes émotions renfermées en moi, je me retourna vers Elsa en me relevant tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elsa D. Rosefield
Artiste



Messages : 291
Date d'inscription : 16/10/2009

Petit Plus
Âge: 17 ans !

MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs.   Jeu 20 Mai - 21:46

    Ma petite crainte se dissipa peu à peu tandis que j’étudiais les traits de ma nouvelle camarade de… D’école. Lida ne semblait pas très perturbée par ma joie de vivre normale, ce qui était tout de même bien. Enfin, je crois. Peut-être essayait-elle de paraître calme sans l’être vraiment. Pourtant, je voyais en elle une certaine satisfaction de se faire aider, même si elle reprenait son souffle lentement par la grosse course qu’elle venait de faire. Pour ma part, je n’étais pas vraiment essoufflée : des courses comme celles-là, j’en faisais tout le temps, alors ce n’était rien de très forçant pour mon organisme déjà très habitué à ce genre de course à pied de quelques secondes. Je ne cessais cependant de sourire, heureuse de cette nouvelle rencontre et encore plus heureuse du fait qu’elle ne soit pas encore partie en courant pour se sauver de moi, qui devait être la fille la plus étrange de Storm Garden d’après les Gardens, et la fille la plus aimable pour tous les autres dans cet établissement. Enfin bon, qui suis-je pour me juger ? Je connais beaucoup de monde, beaucoup de monde me connaissent. Presque tous les Artistes font parti de mes amis, et même les gens des autres groupes m’apprécient.

    Lida se remit alors à parler, avec l’ombre d’un sourire sur le visage, ce qui me fit sentir encore moins mal à l’aise. Cependant, ce qui me troubla un peu, c’est que dans sa première phrase, elle m’avait vouvoyé. Nous devions avoir le même âge, alors cette forme de politesse envers quelqu’un de mon âge m’était totalement inconnue. Elle chercha alors dans son sac en me confiant qu’elle adorait prendre des photos et qu’elle voulait faire parti des artistes, ce qui me mit super-ultra-méga enthousiasme. Je pris une grande respiration avant de me relancer.

      « OOOH !!! UNE NOUVELLE ARTIIISTE !!! AHH MAIS C’EST SUPER J’AI SUPER HÂTE DE TE FAIRE RENCONTRER JAYSON, EVY ET WILL !!! Oooh tu vas voir tout le monde est super gentil et aimable et ils vont tous t’adorer, ce sont des personnes super avec leurs passion et leur imagination sans pareille et le – »


    Je fus littéralement coupé dans ma phrase par la jeune asiatique laissant son sac tomber au sol en s’écriant bien fort deux mots qui résonnèrent dans le couloir. Sa caméra. Elle l’avait égarée. La panique se voyait en elle : Ses mains tremblaient, sa voix était étouffée et son visage exprimait une telle surprise qu’il en aurait été difficile de dire le contraire. Aussitôt, elle s’était mise à enlever tout de son sac pour retrouver son objet qui semblait être très cher, un peu comme ma guitare s’il fallait faire une comparaison. Sauf que moi, ma guitare, je ne pourrais pas la perdre, pas avec ma mémoire. Enfin bon.

    Elle s’excusa par la suite, s’expliquant un peu plus calmement et se relevant dans une démarche lente. Elle ne tremblait plus, semblait s’être calmée, et m’avait tutoyé. Ce changement était étrange mais plus acceptable, d’après moi. Je m’indignais de la voir chercher sa caméra ainsi. Elle devait vraiment y tenir. Ce n’était pas agréable de perdre quelque-chose qui nous est cher. Alors, avec un regard désolé tandis qu’elle se retournait vers moi, je posais sa main sur son épaule et lui disait d’une toute petite voix :


      « Si tu veux, je peux toujours t’aider à la chercher… ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdue dans les couloirs.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Perdue dans les couloirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Storm Garden :: L'établissement :: Couloirs-
Sauter vers: