Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 C'est pourtant si simple... | Alex Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ethan J. Connor
Intello



Messages : 12
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 22
Localisation : Bah... Juste là, vous me voyez pas ? :O

Petit Plus
Âge: 19 ans

MessageSujet: C'est pourtant si simple... | Alex Scott   Mar 9 Nov - 22:51

    Quel était ce sentiment de bonheur qui m’envahissais ? Pourquoi étais-je si joyeux ce matin ? Pourtant, je n’avais aucune raison de l’être... Pour une personne normale, mais ce matin, je me préparais pour aller dans ma matière favorite. Quel meilleur moyen de commencer une journée ? De la science dès le matin. C’était génial ! J’avais étudié toute la soirée d’avant pour être sûr que je connaissais la matière assez bien, même si cela faisait au moins un million de fois qu’il le faisait. Mais bon. Je prenais son temps pour me réveiller. Bien couché dans mon lit, je pris un temps fou pour me lever. En me levant, je pris une longue douche bienfaisante. Une fois habillé, je déjeunai lentement avant de tout ranger. Je se dirigeai finalement vers mon cours qui commençait bientôt. Mais non je n’arriverais pas en retard voyons..Je n’arrivait jamais en retard à mes cours. Je n’avais jamais eu cette mauvaise habitude et je ne l’aurais probablement jamais. Quand je fus arrivé dans la classe de sciences, Je me dirigea vers mon coin habituel et m’assis sur la chaise. Il y avait déjà quelques personnes d’assises, mais le reste du groupe arriva bien après que la cloche aille sonné. Je regardai autour de moi. Il y avait des gens, mais pas grand monde à qui parler. Un soupir s’échappa de mes lèvres. Au moins, j’étais dans mon environnement : la science. À coté de moi, une fille du nom de.... Alex Scott. En avant, personne. Qui donc voudrait manquer un cours de science aussi intéressant ? Bon.. C’est vrai que ce n’est pas tout le monde qui est aussi fort que moi, mais quand même !


    Le cours commença après quelques minutes de bavardage dans la classe. Le prof s’avança et demanda le silence plusieurs fois avant que les élèves comprirent que le cours était commencé et qu’il était temps d’écouter. Maintenant, le professeur parlait du prochain chapitre que nous allions apprendre... Et bien, j’avais étudié la mauvaise chose hier. Mais bon. Il ne fallait pas s’en faire avec ça ! Un nouveau chapitre voulait dire plus de connaissances dans mon cerveau presque déjà trop plein. Il commença à expliquer la matière. Tiens, il parlait justement de la biochimie ! Et bien. Mon père travaillait là-dedans ! C’était facile ! Facile facile facile. Le professeur parlait des bactéries, des flucides, lipides, protéines et d’autres choses encore. L’information entrait dans ma tête à une vitesse folle. En quelques fractions de secondes, j’entendais, j’analysais et je comprenais ce que le professeur en avant de la classe expliquait. Autour de moi, je voyais beaucoup de visage plein de points d’interrogation, mais moi, je comprenais tout, déjà.


    Après quelques dizaines de minutes d’explications et de prises de notes intensives, le prof nous donna des numéros à faire dans le cahier de sciences, nous permettant de nous placer en équipe de deux. Moi, comme je ne conaissais presque personne dans la classe, je restai tout seul. Mais bon. Ce n’était pas comme si j’avais réellement besoin d’aide dans cette matière ! Même si j’aurais bien aimé parlé à quelqu’un... Encore une ou deux dizaines de minutes plus tard et j’avais terminé. J’étais sûr d’avoir les bonnes réponses. Regardant autour de moi encore une fois, je vis la classe au complet encore dans leur livre, à essayer de comprendre. Quelques uns savaient quoi faire et étaient plus forts que les autres, mais certains comme..... Celle qui était à coté de moi. Alex Scott. Elle semblait vraiment ne rien comprendre à rager comme ça. Je m’approchai d’elle lentement, puis, regarda sa feuille qui restait blanche. Ouais... Elle avait de la difficulté à comprendre, je crois.




      « Veux-tu un peu d’aide ? »
    Demandais-je, en regardant son livre qui n’était même pas à la bonne page.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shifter-académie.forumgratuit.org
avatar

Alex Scott
Régulier



Messages : 162
Date d'inscription : 03/02/2010

Petit Plus
Âge: 18 ans

MessageSujet: Re: C'est pourtant si simple... | Alex Scott   Sam 22 Jan - 21:44

    De la science pour commencer la matinée, c'est ce qu'on pouvait appeler un début de journée merdique. Et le cours suivant? Philosophie. Un peu plus facile, certes.. Mais tout de même ennuyant. La journée allait suivre ce rythme banal, mais je ne devais pas me préoccuper de cela. Commençons dont par le début, voulez-vous? J'avais eu la nuit la plus terrible qui soit. Premièrement, mon insomnie était toujours présente et m'empêchait d'être tranquille, pour une fois, et de dormir comme un bébé. Alors ce matin, je m'étais levée cernée comme une vieille dame. Deuxièmement, les cons au dessus avaient fait la fête. Je ne savais pas qui ils étaient, mais j'étais déterminée à le savoir et à leur régler leurs comptes le plus rapidement possible. Ils sauront alors que la fille d'en bas n'était pas cool et ne voulais rien savoir de leurs petites fêtes en plein milieu de la semaine. Et finalement, j'avais une panoplie de devoirs à remettre que je n'avais même pas touchés une seule fois depuis que je les avais reçus. Si je continuais dans cette direction, je n'allais pas finir par avoir mon diplôme.

    Alors cette nuit, je me suis mise à faire mes devoirs. Oui, y compris ceux que je ne comprenais pas. J'écrivais un peu n'importe quoi, juste pour dire qu'ils étaient fait et les remettre après. Cela prit deux ou trois heures maximum. Ensuite, j'allai me trouver quelque chose à mettre.. Quelque chose d'assez simple, de neutre. Des couleurs restant sobres iraient bien avec le ton de la journée: Assez fade. Je passe alors à la salle de bain, prenant une douche qui pourrait éviter à mes cernes d'être trop remarqués. Enfin, c'est laid des cernes. Par la suite, je peigne mes cheveux puis les sèches, et je m'habille rapidement. Je me maquille rapidement puis part pour mon cours. J'ai presque une heure d'avance, mais qui sait? Je peux peut-être prendre un café en passant par la cafétéria. Et c'est ce que je fit une fois arrivée à destination. Je posai mes cahiers de surplus dans mon casier, prenant celui de science avec dégoût avant de me rendre à mon local. Personne.. sauf un type un peu trop heureux. J'hausse un sourcil légèrement, assez discrète pour ne pas qu'il remarque. Enfin, je l'espérais.

    Je m'assieds alors à ma place habituelle, à côté de lui. Je pose délicatement mes choses sur le bureau ainsi que mon café, n'oubliant pas d'en prendre une bonne gorgée avant de le poser sur le coin du pupitre. Le cours commence près de quinze minutes après que la cloche ait sonnée. Quelle bande de singes bruyants! Le professeur fait taire tout ces pseudos humains hyperactifs avant de commencer le cours. Oh, et c'est moi qui m'endors, maintenant. Prise de notes intensives, on va à cette page, on a pas le temps de lire on passe à une autre. Je suis totalement perdue. J'ai beau vouloir m'y retrouver, je ne sais même plus à quelle page on est, désormais. Je crois même que je suis en retard d'au moins une dizaines de page. Le stress grimpe, je ne veux pas couler une seule matière pour cette session.. Je panique, alors je prends mon café, puis en boit deux ou trois gorgées sans m'arrêter. Je répète à toutes les deux ou trois minutes, essayant de me calmer.

    Un jeune homme, le jeune homme.. Me sors de ma panique existentielle. Tiens, c'est mon voisin. Et que me veut-il? Je soupire en l'écoutant, la tension grimpant de plus en plus lorsque je le vis regarder mon cahier. Je pose brusquement ma main dessus, souriant du mieux que je pouvais. Je réponds quoi, là? Non non, ça va. Je suis juste paumée, je comprends rien et j'ai un retardement de dix pages sur le reste de la classe? Non, hors de question. Je ne me rabaisserai pas à ce niveau. Mais d'un autre côté, il savait déjà que j'avais ce foutu retardement sur le reste de la classe. et comme si ce n'était pas assez, je remarque par la même occasion que le reste de la classe sont en équipe de deux. Voilà, maintenant je suis foutue. Un peu coincée, je rabaisse le regard vers ma tasse de café, qui est presque vide. Je ne sais pas quoi répondre, ni quoi faire d'ailleurs
    .

    - Ehhmm.. Je.. Je crois que ça va. J'ai pas tout compris, mais je crois que j'ai capté l'essentiel. À moins que toi t'ait tout capté?

    Je lui fais un sourire sarcastique avant de retirer ma main de mon cahier, puis de prendre la dernière gorgée de mon café, mais cette fois-ci comme un soulagement.

    - Non, je crois pas que t'ait tout capté. Alors merci.

    Voilà.. La tension descends en flèche. Que c'est bon de se retrouver. Je me remets alors à rager contre ma page, puis me demande subitement quoi faire. Je n'ai pas tout capté, non. Je n'ai rien capté. Et pendant ma période de panique, j'ai tout loupé ce qui s'est passé aux alentours. Fallait-il faire des exercices dans le cahier? Ou tout simplement lire quelques paragraphes et partir? Et a qui je pourrais demander? Pas a ce mec que je viens de retourner vivement. Ce serait tout simplement faible de ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ethan J. Connor
Intello



Messages : 12
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 22
Localisation : Bah... Juste là, vous me voyez pas ? :O

Petit Plus
Âge: 19 ans

MessageSujet: Re: C'est pourtant si simple... | Alex Scott   Dim 23 Jan - 1:15

    La jeune femme que j’avais essayé d’aider m’avait retourné sans se gêner. Pourtant, je le voyais bien : elle était totalement perdue. C’est avec un sourire que je retournai à mon propre cahier en acceptant le fait qu’elle ne voulait pas d’aide. D’accord, si elle insistait. Ce n’était sûrement pas moi qui allait couler cette matière ! Pourtant, en regardant son cahier tout à l’heure, c’était clair qu’elle manquait des bouts dans sa tête. Le professeur travaillait à son bureau. Il ne la voyait pas ? Elle était presque entrain d’arracher les feuilles de son livre ! Mais bon... Si elle ne voulait pas de mon aide, alors c’était son problème !


    Bon, mon travail maintenant... Trop facile ! J’avais presque déjà terminé. Ce qui me ralentissait, c’était la vitesse à laquelle j’écrivais. Ça avait toujours été un de mes problèmes, ça. J’écrivais lentement, mais j’avais toujours des réponses justes et correctes. Ce n’était pas pour rien que j’étais considéré comme un intello... Ce qui ne me déplaisait pas, vu qu’un intello réussit partout dans sa vie. Sauf les relations amoureuses, peut-être. Je ne savais pas comment il faudrait réagir si cela se produisait un jour. Ce qui arriverait sûrement avec le temps car tout le monde a une chance avec une fille un jour non ? Probablement, mais je ne doutais pas du fait que ça arriverait. Ma grande confiance en moi m’aidait, il fallait dire. Je jetais de temps en temps de petits coups d’oeil rapide à Alex à coté de moi pour voir si tout allait “comme elle le voulait”. Discrètement, j’eu un sourire. Elle avait encore cet air paniqué de la fille qui ne comprend plus rien à sa vie. C’était drôle à voir.


    Une dizaine de minute passa et le prof repris la parole en demandant s’il y avait des questions. Bien sûr, personne ne levait la main. Soit ils avaient tous compris (comme moi), soit ils n’avaient rien compris du tout (comme Alex). La biochimie était la discipline scientifique qui étudiait les réactions chimiques ayant lieu au sein des cellules. Il y a la biochimie statique (étudier la composition et les propriétés physico-chimiques) et la biochimie dynamique (étudier les transformations et les réactions chimiques)... Bon c’est trop de mots compliqués pour vous ? Et bien tant pis. Allez voir sur Internet ! Moi je n’explique pas plus. Comme à cette jeune femme qui, d’après moi, n’était pas trop contente de ne rien comprendre.


    Assis de le fond de ma chaise, j’écoutais le professeur parler. Il expliquait en géréal ce que j’avais déjà appris en détails. Je savais que personne d’autre (ou presque) n’avait étudié ses sciences hier soir. Ils étaient bien trop occupé à faire la fête, boire de la boisson et faire n’importe quoi d’autre que d’étudier. Ouais, ce n’était sûrement pas des partys qui allaient les rendre intelligents.. Au contraire, même, ils allaient se tuer à force de toujours trop boire et faire tout plein de conneries en plein milieu de la semaine. J’aimais ça, boire, mais jusqu’à ce que j’aille de l’effet tout en gardant un certain contrôle sur moi-même. Je ne voulais pas me réveiller un matin en ne me rappelant plus ce que j’avais fait la veille. Cette Alex Scott... Faisait-elle partie de ceux qui avait fait la fête toute la nuit ? Elle semblait terriblement fatigué, je me trompais ? Elle avait quelques cernes sous les yeux, ces derniers semblaient avoir de la difficulté à rester ouvert. Je connaissais bien ma biologie, en plus. Je pouvais voir tout ce qui n’allait pas chez elle. Un manque de sommeil égal à un problème d’attention en classe, ce qui entraîne une baisse dans les notes et finalement, ça nous retombe dessus comme de la salive que l’on aurait craché dans les airs ! C’est pourquoi il fallait bien avoir ses heures de sommeil qu’on a de besoin. C’est important pour notre santé. Mais bon, je ne devrais pas tirer des conclusions trop vite. Ce n’était peut-être qu’une simple coïncidence si elle était fatiguée au même moment que certains élèves avait décidé de faire la fête.


    Le prof parlait et parlait encore. Il nous faisait prendre des notes maintenant. Bien que je n’en avais pas de besoin, j’allais les prendre quand même. Quoi de mieux pour nous graver quelque chose dans le crâne que de l’écrire et de le réécrire encore et encore ? Le professeur parlait de l’histoire de la biochimie. D’où elle venait. Qui l’avait “inventée” même si elle avait toujours existé. J’avais un peu de misère à suivre ce que l’enseignant disait en avant et ce que j’écrivais, mais je gardais le rythme... On prête à Carl Neuberg la création de ce terme en 1903 d'après la racine grecque... Un mot pas prononçable, mais qui se traduisait en : bioche-meia, c'est-à-dire en tant que chimie de la vie.......... Encore une fois, je savais déjà tout ça, mais bon, vous deviez avoir compris. Est-ce que cette jeune femme à mes cotés qui semblait avoir tant de misère tout à l’heure réussissait à tout comprendre et à suivre ce que le prof disait ? J’en doutais fort. Mais peut-être étais-je entrain de la sous-estimer. Et de me sur-estimer dans le même cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shifter-académie.forumgratuit.org
avatar

Alex Scott
Régulier



Messages : 162
Date d'inscription : 03/02/2010

Petit Plus
Âge: 18 ans

MessageSujet: Re: C'est pourtant si simple... | Alex Scott   Dim 23 Jan - 1:55

Pourquoi le jeune homme de tout à l'heure n'arrête pas de me regarder? J'essaie de regarder partout ailleurs, mais je suis trop curieuse de savoir pourquoi il sourit comme ça. Je passe et repasse le bouquin des yeux, serrant ma tasse de café anxieusement. Le professeur n'arrêtait pas de parler, et je sentais que ma tête allait exploser d'une seconde à l'autre. Je pouvais entendre tous les bruits autour de moi, les élèves rire, les autres gribouiller, des papiers ou des crayons tomber contre le parquet, je pouvais même entendre le vent se cogner contre les fenêtres. J'entendais tout. Je devenais folle. Oui, c'était cela. Je devenais folle. Je fermai alors les yeux, devenant rigide sur ma chaise. de ma main libre, je repoussai le livre jusqu'à ce qu'il fasse un gros boum. Et le voilà sur le sol, maintenant. Quelques têtes se tournèrent vers moi, et c'est à ce moment que j'ouvris les yeux. Le silence était de la partie alors que tous les yeux se rivaient sur moi.

Je regardais autour, cherchant un moyen de passer incognito. Je lâchai alors la tasse de café, la repoussant deux centimètres plus loin avant de me pencher et de reprendre mon cahier. Je regarde autour d'un air plutôt sévère et menaçant avant de retourner à mon affaire. Comme si j'étais à mon affaire, ouais. J'avais tout perdu depuis le début du cours.. Qui finissait désormais dans quinze minutes. Vivement que le temps passe plus rapidement. Je tournai alors mon regard vers le jeune voisin qui semblait plus qu'amusé par ma conduite, puis tournai des yeux avant de me tasser vers lui et de lui prendre sa feuille. Je la dépose alors sur mon bureau, copiant ce qu'il avait écrit dessus. Même si je n'avais pas les bonnes réponses, au moins, j'aurais quelque chose à lui donner plutôt qu'une page blanche. Mais je me fiais à mon instinct. Il voulait se moquer de moi? Alors ça lui apprendra.

Je lui fait un sourire quelque peu méchant avant de lui remettre sa feuille.. Bah plutôt la lui lancer. Ce serait le terme plus approprié à mon mouvement. Par la suite je lui fit un clin d'oeil. Il a eu ce qu'il méritait.. Même si il n'a pas l'air trop méchant. Il a l'air même trop doux. Enfin, ne nous attardons pas trop là dessus. Je reviens à mes affaires, coinçant la feuille entre quelques feuilles de mon agenda pour éviter qu'il ne la reprenne. Je ne voulais pas arriver avec une page blanche devant le professeur. La, je perdrais ma place dans cette classe, et dans mon programme. J'ai beau vouloir m'aider, mais je n'y comprends rien. Et ce coincé de prof ne m'aide pas plus à comprendre. Alors pourquoi perdre mon temps?

Je regarde un peu partout encore une fois, reprenant ma tasse de café en main. Le prof se met à passer entre les rangés de pupitres, regardant les feuilles de chaque élèves. Oh et bien, pour moi ça n'a pas été trop difficile. Lorsqu'il fut arrivé entre moi et mon voisin, je lui tendit ma feuille, petit sourire narquois aux lèvres.


- Bien! Dit-il, fier de voir que je comprenais pour une fois.. Et vous, M. Connor?

J'attendit qu'il passe sa feuille lui aussi avant de le regarder fixement d'un air menaçant, de façon à lui dire qu'il n'ait pas raconter ce que j'ai fait. Je remonte mon regard brusquement dans celui du professeur, attendant une petite remarque que je m'efforcerais de détourner comme j'en ai l'habitude. Mais à la place, l’évènement surprise..

- J'ai bien l'air de voir que vous avez travaillé en équipe! Bravo Mlle. Scott, félicitation M. Connor.

- Ehh.. Eh bien.. Oui! Oui merci!

Je reprends ma feuille dès qu'il me la tends, un expression de dégoût au visage lorsque le prof fut tourné. Ouais, parce qu'on est deux anti-sociables qui ne travaillent jamais en équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ethan J. Connor
Intello



Messages : 12
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 22
Localisation : Bah... Juste là, vous me voyez pas ? :O

Petit Plus
Âge: 19 ans

MessageSujet: Re: C'est pourtant si simple... | Alex Scott   Mar 25 Jan - 18:10

    Cette jeune femme allait toujours me surprendre. Bien que son caractère était un peu... Désagréable, elle me faisait rire. De la manière qu’elle agissait, en gros. Pourquoi ne pas simplement me demander de l’aide au lieu de rager contre son livre comme si c’était son pire ennemi ? Elle devait avoir un espèce de gros orgueil de la mort et elle ne voulait pas m’en demander. Dommage. C’était juste dommage pour elle. Ce n’était sûrement pas moi qui allait la suivre comme un petit chien et la supplier à chaque instant ! Oh non. Retournant à sa feuille pour vérifier ses réponses, j’entendis un énorme “boum” venant d’à coté de moi. Je sursautai en regardant Alex qui, les yeux fermés, avait poussé son livre aux limite de son bureau et qui avait tombé par terre. Est-ce qu’elle l’avait fait exprès ? Si oui, je n’en voyais pas l’utilité. Cette fille était vraiment mystérieuse. Elle m’intriguait, réellement. J’eu un sourire pour cette situation. Toutes les têtes étaient tournées vers elle. Élèves et professeur inclus. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle semblait se foutre de tous les regards vers elle. Carrément. Certains retournèrent à leur occupation, alors que d’autres, comme moi, se demandaient encore qu’est-ce qui lui avait passé par la tête.


    Puis, elle se tourna vers moi. Elle ne semblait pas m’apprécier. Pour une quelconque raison, en tout qui n’avait voulu que l’aider. Elle se tassa vers moi en prenant ma feuille. Je la regardais toujours avec un sourire. Comment est-ce que ça pourrait lui faire du mal, de comprendre ? En fait, sans le savoir, elle avait accepté qu’il l’aide. En lisant mes réponses, elle les enregistrerait dans sa tête. De plus, si le prof avait vu qu’elle n’avait pas travaillé, il lui aurait probablement donné des devoirs supplémentaires... Ou pire encore, mais bon. Sans résister, Je la regardais faire. Elle écrivait à toute allure, dites donc ! Son crayon filait comme l’éclair. Elle me fit un clin d’oeil. Était-ce ma “récompense” pour l’avoir aidé ? Et bien. Je ne m’en attendais pas à tant ! Surtout venant d’elle. Elle me redonne ma feuille que je prends dans ma main, faisant mine de travailler encore en voyant le professeur qui venait plus loin.


    Elle lui tendit sa feuille en premier, faignant quasiment un air fier. Encore là, elle le faisait rire. Le prof semblait content de son travail, pour une fois. Il demanda ma feuille et je lui donna.


      « Tenez, Monsieur. »



    Je vis son air menaçant du coin de l’oeil. Elle avait peur que je dise qu’elle avait copié sur moi han ? Et bien mes intentions étaient tout le contraire. À quoi est-ce que ça servirait que de se faire détester par quelqu’un ? Rien. De plus, il l’aidait en faisant ça. Le professeur nous félicita pour avoir travaillé en équipe. Ah ? En équipe ? Hehehe. Ouais, on va dire. Encore une fois, je me retins de dire la vérité au prof. Moi qui travaillait toujours tout seul habituellement, c’était drôle d’entendre ça. Je n’avais jamais besoin de personne pour comprendre dans les cours. Bien que j’aurais aimé un peu de compagnie de temps en temps.


      « Ah. Et bien merci Monsieur. J’ai été tout aussi content de pouvoir aider Alex qui avait quelques difficultés à comprendre la matière. » Lui dis-je, un sourire au lèvres en regardant ma “coéquipière”.



    « Si vous avez des problèmes à comprendre, Mlle Scott, je me ferai un plaisir de vous expliquer plus en détail cette matière. Ce n’est pas si difficile à comprendre, il faut juste de la patience et continuer d’essayer. »


    Sur ses mots, il parti vers les autres élèves. Pour regarder leurs feuilles de travail. Qu’est-ce qu’elle allait faire, maintenant, Alex ? Un merci ne serait pas de trop, en tout cas. La cloche sonnait dans une dizaine de minutes et le professeur nous laissait le reste de la période pour parler entre nous. Évidemment, je n’avais pas grand chose à dire pour les gens autour de moi... Sauf peut-être Alex, si elle se décidait à être plus amicale.


      « Alors, tu comprends un peu mieux ? »
    Lui demandais-je, avec le même sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shifter-académie.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est pourtant si simple... | Alex Scott   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pourtant si simple... | Alex Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Storm Garden :: L'établissement :: Couloirs :: Laboratoire scientifique-
Sauter vers: